23/03/2006

Les tulipes noires...


Le printemps tua l'hiver,
En versant son poison vert,
Et sous le soleil qui brilla,
La vieillesse se suicida.



Tes rêves se battent en toi, la prison les rend fous,
Et pendant qu'on voit les roses naître partout,
Petit prince dort en moi, perdu dans le miroir,
Je vois bien que dans tes yeux, naissent des tulipes noires.






Les tulipes noires seraient pour toi, les dahlias bleus pour nous deux.

Je t'offrirais des bouquets de perles d'or chaque matin lors du déjeuner.

15:55 Écrit par Petit prince | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

Commentaires

Que De Souvenirs! Curieux, car en lisant ton poème, j'ai relu l'un des miens.En fait, le procédé est le même.Mon premier poème d'amour.Ecrit quand j'avais 14 ans...j'aimerais te le faire partager...

Les Camélias sont fânés.

Sur la terasse de la demeure
A quelques pas d'un jardin luxuriant
D'un point d'eau et d'un triste saule pleureur,
J'irai déposer sur la table en pierre
Un bouquet de camélias blancs.

La pluie , le vent,la tempête
Ne m'empêcheront pas de t'aimer
Et je voudrais t'avouer dans cette courte lettre
Que mon coeur ne cessera pas de pleurer

D'un ample geste je te salue,
De toute façon je me suis aguerrie à ton indifférence
Et pareil à un ange déchu
Je plonge dans la luxure et la décadence

Comme une bohémienne je danse pour toi
Le soleil darde ses rayons sur la piste
Dans ma robe noire,le maquillage enlevé j'assiste
A la fin de mon apogée sous une pluie d'abat.

A ces moments les camélias sont fanés
Mais mon amour pour toi résiste
C'est peut être triste et désespéré
Mais je t'aime autant que j'existe.

Écrit par : Sophie | 05/08/2007

Post Scriptum J'aime énormément la musique...J'aimerais la trouver pour l'écouter.Elle me donne envie d'écrire.Pourras tu me donner plus d'indications?

Écrit par : Sophie | 05/08/2007

Les commentaires sont fermés.