29/04/2008

La baiser de l'hotel de ville

Huit heures, au matin de l'hiver. La clarté équivoque de l'astre ensommeillé donne à la ville une allure fantomatique...

Se tenant par la main, ils regardaient, en silence, les vagues silhouettes des voitures, des ombres, des promeneurs... Se rapprochant inéluctablement de cet instant redouté, ou ils devront se séparer, chacun s'apprêtant à attaquer une nouvelle journée de labeur...
Au seuil de l'hôtel de ville, elle se laisse tendrement aller alors qu'il l'embrasse une dernière fois...

*CLICK* ... le temps s'arrête...

Un jeune homme vient de les prendre en photo. Il dénote dans le paysage, flânant, un sac en bandoulière et un appareil photo à la main. Il reste là, un instant, ému par le tableau s'offrant à lui. Il l'a tout de suite su, ce sera sa plus belle photo.
Le temps reprend doucement son allure... Le couple se sépare, Robert Doisneau les mains dans les poches s'évanouit lentement au cœur de la brume. Aujourd'hui, il ne fera pas d'autre photo, il se contentera de vivre le réveil d'une ville dans tout son romantisme...

C'est ça... un humaniste !

 
 
Le Baiser de l'Hôtel de ville.

23:06 Écrit par Petit prince dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : baiser, hotel de ville, romance, amour |  Facebook |